#ArtMTL Galerie @RATS_9 vous offre du jus de calvaire et autres obsessions de Richard Suicide

Du 8 au 24 mars 2013, RATS 9, galerie alternative, propose du “Jus de calvaire et autres obsessions” de Richard Beaulieu, aka Richard Suicide et parfois aka William Parano.

flyer1

Richard Beaulieu, né en 1961, est auteur de bandes dessinées, illustrateur et peintre. Plus connu des amateurs de bande-dessinée underground sous le nom de Richard Suicide, il se rattache à la Montreal Comix Scene (un des mouvements importants de la bande dessinée québécoise), à laquelle appartiennent Henriette Valium, Julie Doucet et Luc Giard.

8262383529_062a4e7238_ble mois d’outte!

7444520058_841801eda2_cgovernement flu

Essentiellement constituée d’histoires courtes, son œuvre met en scène, sous une urbanité écrasante, une faune bigarrée où pullulent d’innombrables mutants : canards à deux têtes, cochons armés de revolvers, êtres mi-homme mi-pizza, squeegee punks, etc. Son style joyeusement insolent mêle, à la fois avec humour et dans un esprit de rébellion, les références du monde de l’enfance avec celles, plus tordues, du monde adulte. Parmi les thèmes qu’il affectionne, notons la chronique de la misère urbaine, la critique des puissants ou de la pollution chimique.

Graphiquement, outre ses références à la culture cartoon, le style de l’auteur se distingue par un trait noir souple, d’une grande lisibilité mais saturant les cases de manière très dense, et des couleurs vives. Dans certaines histoires, le traitement « empilé » des cases fait que celles-ci semblent vouloir déborder les unes sur les autres. L’auteur affiche en outre une prédilection pour une langue joual et inventive, volontairement dysorthographique.

Ses histoires ont souvent comme toile de fond le quartier Centre-Sud de Montréal, et plus particulièrement le coin des rues Cartier et Ontario, que l’auteur qualifie de «centre du monde» (ou de l’univers), comme en témoigne la série de ses Chroniques de la rue Cartier. D’ailleurs, en même temps que celles-ci, Pierre Sirois (Siris), un auteur duquel il est proche, réalise de son côté Le Zoo de la rue Cartier.

La production de l’auteur se situe largement du côté des fanzines, ce qui explique la difficulté à la retrouver aujourd’hui. Autrement, il a collaboré à la presse culturelle montréalaise, réalisant notamment des strips pour l’hebdomadaire Ici en 1997-98 (compilés dans l’album Strippes) et plusieurs illustrations pour l’hebdomadaire Montreal Mirror. Plus récemment, il a participé aux éditions 2008 et 2010 de l’événement des 48hBD de Montréal.

Ses peintures à l’acrylique ont de nombreuses fois été exposées, notamment à la microbrasserie Le Cheval blanc, point de rencontre historique de la scène bande-dessinée à Montréal.

Quand :
8 au 24 mars 2013
Vernissage : Vendredi 8 mars, 18h00

Où :
Galerie RATS 9
372, Sainte-Catherine Ouest, Suite 530

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s