#ArtMTL Comment s’abriter de la canicule avec 9 films au @FantasiaFest

Depuis 17 ans, les Montréalais s’abritent de la chaleur étouffante au Festival international de films Fantasia. Fantasia est maintenant reconnu comme le plus grand et plus influent festival de sa catégorie en Amérique du Nord, une référence majeure sur la scène internationale du cinéma de genre et l’un des évènements cinématographiques les plus courus au pays.

Fantasia-2013-duc-c-nguyen

Comme à chaque année, après avoir regardé 3 heures de trailers, voici nos 9 recommandations pour cette édition du 18 juillet au 6 août:

FRANKENSTEIN’S ARMY de Richard Raaphorst
PREMIÈRE CANADIENNE – Pays-bas – 2013 – 84 mins – DCP – Anglais

Au cours des derniers mois de la Seconde Guerre mondiale, un bataillon de soldats russes se retrouve perdu en territoire ennemi alors qu’ils tournent un film de propagande communiste. Quand un signal radio de panique arrive d’une autre équipe, ils suivent la transmission jusqu’à un village dévasté où se trouve un fou affamé de pouvoir. Il s’avère que ce dément (joué de façon maniaque par le brillant Karel Roden, vu auparavant dans HELLBOY) n’est pas aussi inoffensif qu’il le semble. Et en utilisant le journal perdu de son grand-père, Docteur Frankenstein, il accepte d’aider les Nazis sur le déclin en créant une armée de super soldats morts-vivants.— Ted Geoghegan

SON OF SARDAAR d’Ashwani Dhir
Comédie – Action / Aventure – Inde – 2012 – 140 mins – HD – Hindou – Anglais (sous-titres)

Il y a très longtemps, deux chefs de famille rivaux sont tués suite à une dispute. Ils laissent dans le deuil leurs fils respectifs Balwinder Singh (Sanjay Dutt) et Jaswinder Randhawa (Devgn). Ce dernier court se cacher à Londres avec sa mère pendant que Balwinder attend son retour à Punjab pour venger la mort de son père. Quelques années passent et un jour, Jassi reçoit une lettre du gouvernement de Punjab, qui souhaite acheter la terre familiale. Il décide alors de s’y rendre en personne pour finaliser la vente. Dans le train, il fait la rencontre de la très charmante Sukhmit (Sonakshi Sinha), qui saura conquérir son cœur. Malheureusement pour lui, dans toute la confusion à l’arrivée, il perd sa trace, mais il la retrouve quelques heures plus tard au marché. Billu, l’oncle de cette dernière, qui est en fait Balwinder Singh, l’invite alors à venir manger chez lui, où il est reçu comme un roi. Tout va comme sur des roulettes jusqu’à ce que Billu réalise que Jassi est en réalité le diminutif de Jaswinder. Furieux, sa vengeance devra attendre puisque sa famille adhère à une règle très stricte : un invité dans la maison ne doit jamais être dérangé. Billu doit donc attendre que Jassi quitte la maison pour le tuer, mais Jassi découvre son plan et fera preuve de beaucoup d’imagination pour déjouer les manigances de Billu.— Éric S. Boisvert

LES GOUFFRES d’Antoine Barraud
PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE
Horreur – Expérimental – France – 2012 – 84 mins – HD – Français
http://dai.ly/xuytcb
un hybride iconoclaste entre le cinéma de Michael Haneke et TOAD ROAD de Jason Banker. Dans un pays lointain, cinq gouffres immenses sont découverts dans une forêt montagneuse. Un spéléologue de renom (le génial Mathieu Amalric, TOURNÉE) part explorer l’un d’entre eux alors que sa femme l’attend seule dans une villa. Inquiète, elle est bientôt témoin de phénomènes inexplicables qu’elle lie à ces gouffres mystérieux qui la terrifient autant qu’ils l’interpellent. Et elle est loin de se douter que sous peu, ces mystérieux abîmes viendront vers elle… Impossible de chasser l’angoisse irrationnelle qui envahit l’esprit dès le premier plan de ce film audacieux. Descente vertigineuse vers l’inconnu, cette œuvre atmosphérique réussit à tourmenter grâce à son imagerie fantasmagorique ainsi qu’à cette tension constamment maintenue entre le réel et l’onirique. Laissez-vous emporter dans un ailleurs où le familier éclate pour faire place à une hantise qui ne vous abandonnera plus.— Simon Laperrière

AFTER SCHOOL MIDNIGHTERS (“Hokago middonaitazu”) d’Hitoshi Takekiyo
PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE
Comédie – Animation Japon – 2012 – 94 mins – DCP – Japonais – Anglais (sous-titres)

Trois fillettes viennent aujourd’hui visiter l’école, et elles non plus n’ont jamais entendu parler de ces légendes. Mako est la petite bavarde du trio, Miko est la superficielle et Mutsuko est la taciturne à tendance un peu morbide. Sitôt qu’elles découvrent un laboratoire fermé devant être prochainement démoli, elles ne peuvent se retenir de partir en exploration; et l’exploration tourne bien vite au vandalisme, puisqu’elles font des graffitis sur le modèle anatomique humain du labo. Cet affreux mannequin, croyez-le ou non, porte le nom raffiné de Louis Thomas Jerome Kunstlijk – et il prend vie, dès que tombe le soir. Son but: retrouver les misérables vandales ayant gribouillé sur sa personne. Et il n’est pas seul pour ce faire, puisque d’autres modèles anatomiques s’animent dans le labo : d’abord le squelette, qui se nomme Goth, et aussi trois lapins morts (à présent morts-vivants) armés de fusils et qui se prennent pour des gangsters! Mais les jeunes fripouilles Mako, Miko, et Mutsuko ont plus d’un mauvais tour dans leur sac. Même si Kunstlijk le mannequin a tout un laboratoire à sa disposition (incluant une machine à remonter le temps!), il ne saura bientôt plus où donner de la tête. Toute la nuit, les esprits qui hantent l’École Ste-Claire compétitionnent contre Mako, Miko et Mutsuko, pour l’obtention de trois médailles d’or.— Rupert Bottenberg

REWIND THIS! de Josh Johnson
PREMIÈRE CANADIENNE
Documentaire États-Unis – 2013 – 94 mins – DCP – Anglais

un documentaire de geek passionné qui s’intéresse non seulement à la vie et à la mort des vidéocassettes, mais aussi à l’histoire incroyablement complexe de comment c’est devenu un format immortel – se transformant d’un laissé pour compte à une obsession. Entrecoupé d’attachants aperçus de la vie d’innombrables collectionneurs de VHS actuels, ce portrait donnant le goût de se lever et d’applaudir d’une industrie abandonnée lève le voile sur les raisons pourquoi des geeks comme des gens ordinaires ne peuvent pas s’arrêter de penser à ces capricieuses boîtes de plastique noires qui nous ont donné tant d’heures de divertissement à la maison. Débutant avec la naissance du massif magnétoscope à chargement par le dessus, REWIND THIS! explore les récits des hommes et des femmes à travers le monde qui se sont battus pour changer la façon dont nous étions divertis. Des innovateurs japonais et de la guerre VHS / Beta aux cinéastes d’exploitation américains et aux légions de fans qui les aiment toujours, ceci est l’histoire des âmes courageuses qui ont fait sortir le cinéma des salles pour l’amener de façon permanentes dans nos maisons.— Ted Geoghegan

HALLEY de Sebastian Hofmann
PREMIÈRE CANADIENNE
Horreur Mexique – 2012 – 84 mins – DCP – Espagnol – Anglais (sous-titres)

Beto mène une existence sans vie. Homme de peu de mots au tempérament solitaire, il passe ses journées devant le téléviseur et ses nuits dans un gymnase où il travaille à titre de gardien de sécurité. Habité par une profonde mélancolie, Beto subit la monotonie d’un quotidien qui ne lui apporte aucun plaisir. On serait porté à croire qu’il s’est résigné à attendre la mort, mais ce serait oublier que cet événement fatal appartient au passé. Beto est un zombie. Son corps n’est qu’un fragile amas de chair qui se désagrège avec lenteur. Chaque jour, il fuit honteusement tout contact humain afin de dissimuler son insolite condition physique. Bien qu’il soit un mort-vivant, Beto n’a rien perdu de sa conscience et sait que sa fin approche. Les macchabées ne sont pas éternels et ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne soit plus que pourriture. Mais au même moment où son état s’aggrave drastiquement, Beto fait une rencontre aussi inattendue que le passage d’une comète qui lui procure l’espoir et la vitalité qu’il ne pensait jamais retrouver.— Simon Laperrière

THE ROOFTOP de Jay Chou
PREMIÈRE CANADIENNE
Romantique – Musicale – Arts Martiaux Taïwan – 2013 – 120 mins – HD – Mandarin – Anglais / Chinois (sous-titres)

Se déroulant dans un monde fantaisiste vivement coloré et super stylisé, THE ROOFTOP est à propos de deux communautés. L’une vit sur les toits et est pauvre, mais elle passe tout son temps à chanter et à danser dans des numéros chorégraphiés avec précision. L’autre groupe vit en bas, moins heureux mais beaucoup plus riche et puissant. Avec une direction artistique recréant les fabuleuses années ’50 avec les couteaux à cran d’arrêt, les coupes pompadour, les allées de bowling étincelantes et les marchés nocturnes scintillants, ainsi que des groupes de danseurs en chaise roulante accompagnés de leurs infirmières, de gigantesques bagarres de gangsters et des numéros musicaux à grand déploiement, ceci est le genre de film qui combine ENTER THE DRAGON et WEST SIDE STORY pour créer une puissante confection pop rose bonbon.— New York Asian Film Festival

IMAGINAERUM (“Imaginaerum”) de Stobe Harju
PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE
Science Fiction / Fantastique – Musicale Finlande – Canada – 2012 – 85 mins – HD – Anglais

Tom (Francis X. McCarthy), compositeur mourant, souffre de démence sévère se manifestant en d’incroyables élans d’imagination. Lorsque la faucheuse vient finalement réclamer sa vie, c’est tout son esprit qui éclate en morceaux, envoyant ce qui reste de sa conscience à travers le temps, vers les souvenirs tordus et l’imaginaire déchainé de sa personne à l’âge de 10 ans. Un inquiétant bonhomme de neige à l’allure steampunk apparaît à sa fenêtre et le mène vers une aventure au travers de ses jeunes souvenirs. Pendant ce temps, dans le monde réel, sa fille Gem, distante et amère de n’avoir jamais connu son père, tente tant bien que mal de gérer la mort imminente de son père en établissant avec lui une ultime connexion tandis que celui-ci reste prisonnier de son monde fantastique. À l’intersection des deux, ils se retrouveront peut-être pour la première fois.— Ariel Esteban Cayer

009 RE: CYBORG de Kenji Kamiyama
PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE
Science Fiction / Fantastique – Animation Japon – 2012 – 104 mins – DCP – Japonais – Anglais (sous-titres)

Partout autour du monde, des gens ordinaires font brusquement preuve d’une violence terrible. Ces actes de violence sont suscités par Sa Voix, une entité s’adressant à eux dans leur esprit, leur ordonnant de servir à l’humanité une bonne leçon d’humilité. Des gens ordinaires, pour la plupart – mais le cas de Joe Shimamura est très différent. Faisant partie d’une escouade de cyborgs rebelles (inactive pour l’instant), Joe est un combattant à la force surhumaine, et le voici maintenant en train de planifier la destruction complète du district de Roppongi, à Tokyo! L’escouade Cyborg 00 entre alors en jeu elle aussi, dans l’espoir de contrecarrer ce qui leur semble être un complot américano-israélien visant à tirer profit d’une série de conflits planétaires. Puisque Joe fait partie de l’escouade, il est rappelé illico, et sa mémoire est formatée. Découvrir la vérité au sujet de “Sa Voix” et de ses innombrables lavages de cerveaux, ne sera pas chose simple: l’équipe des cyborgs devra faire le tour du monde et plonger toujours plus profondément dans un mystère ancien…— Rupert Bottenberg

Quand :
Jeudi 18 juillet au mercredi 7 août 2013

Où :
Info sur www.fantasiafestival.com

Enhanced by Zemanta

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s