#ArtMTL #BIAN2014 Les 6 incontournables de la Biennale internationale d’art numérique de Montreal

Du 1er mai au 19 juin 2014, les arts numériques se déploieront dans salles d’expositions, espaces publics et institutions culturelles d’un bout à l’autre de l’Île-de-Montréal.

MONTRÉAL EVENT-BIAN_POCHETTE_140402

Créé par ELEKTRA, sous le thème PHYSICAL/ITÉ, la Biennale internationale d’art numérique s’est associée à une trentaine des hauts lieux montréalais de la création et de la diffusion pour présenter plus de quarante œuvres, résultant du travail de quatre-vingt-dix artistes d’ici et d’ailleurs.

Découvrez cette grande exposition, ponctuée de vernissages et d’événements spéciaux. Je vous propose ici un parcours artistique entièrement dédié à l’art numérique et qui réunit les grands lieux de la création contemporaine à Montréal.

LUNGTA
PATRICK SAINT-DENIS (QC-CA)

INSTALLATION INTERACTIVE
PHOTO: JEAN PICHÉ

Patrick Saint-Denis, artiste en arts visuels et compositeur, a une pratique diversifiée, qui couvre la musique, la robotique et l’électronique. À travers cette exposition, il présente une œuvre interactive, formée de 192 moteurs / ventilateurs placés derrière une grille de feuilles de papier, qui s’active au gré des mouvements des visiteurs. Cette œuvre est inspirée des lungtas ou « chevaux de vent » ; des guirlandes de tissus rectangulaires et multicolores suspendues aux passages de cols et sommets dans la région de l’Himalaya, au Tibet, au Népal, au Sikkim et au Bhoutan. L’exposition se clôturera par une performance audio dans laquelle l’artiste et Sarah Albu matérialiseront leur souffle, à travers le dispositif de l’installation.
DU 1 MAI AU 25 MAI
MAISON DE LA CULTURE POINTE-AUX-TREMBLES
MERCREDI : 12 H – 20 H
JEUDI, VENDREDI, DIMANCHE : 12 H – 17 H
SAMEDI : 10 H – 17 H
GRATUIT

PLASM
TEZ (IT/NL)

INSTALLATION AUDIOVISUELLE
PHOTO: TEZ

Comment apparaissent des motifs comme les rayures du zèbre, les taches du léopard ou la pigmentation de la peau? En 1952, le mathématicien Alan Turing écrit un article explorant l’apparition spontanée de motifs dans un système biologique, qu’il nomme systèmes à diffusion-réaction. Turing y explore comment certaines réactions chimiques d’abord régulières adoptent soudain des formes chaotiques et non linéaires. Cet intérêt de Turing pour les systèmes stables se transformant en motifs dynamiques, chaotiques mais ordonnés inspire l’installation audiovisuelle monumentale PLASM de l’artiste TeZ, d’Amsterdam. Utilisant des projections HD de format géant ainsi qu’un logiciel maison qui implémente les modèles mathématiques de Turing, PLASM amène le spectateur dans un paysage de formes organiques en mutation évoluant dans une composition générative.
DU 1 MAI AU 10 MAI
BOÎTE NOIRE (HEXAGRAM-CONCORDIA)
LUNDI AU VENDREDI : 11 H – 19 H
SAMEDI : 12 H – 19 H
GRATUIT

N-POLYTOPE: BEHAVIORS IN LIGHT AND SOUND AFTER IANNIS XENAKIS
CHRIS SALTER (QC-CA)

INSTALLATION
PHOTO: THOMAS SPIER / APOLLOVISION.DE

L’installation n-Polytope de Chris Salter s’inspire des expériences réalisées par Iannis Xenakis dans les années soixante : le premier Polytope, un “ Gesamtkunstwerk ”, résulte de la combinaison des connaissances de Xenakis dans les domaines du son, de l’architecture et des mathématiques. Près de cinquante ans plus tard, n-Polytope offre une expérience de l’espace, avec lumière et son, fondée sur la durée, qui est unique et complexe. À une époque où il est presque devenu impossible de vivre l’espace et la temporalité de façon linéaire, d’une manière non fragmentée, le fait de déplacer le corps dans un environnement qui submerge les sens et appelle à la contemplation semble le parfait antidote à l’état de technofatigue que nous vivons tous les jours dans nos vies multiécrans et multicouches, et en quelque sorte désincarnées.
DU 1 MAI AU 13 MAI
FONDERIE DARLING
LUNDI AU MERCREDI, VENDREDI AU DIMANCHE : 12 H – 19 H
JEUDI : 12 H – 22 H
5$ – GRATUIT LE JEUDI

POWER 2: HEART LAKE AS SEEN THROUGH THE EYES OF MANLEY NATLAND
ROBYN MOODY (AB-CA)

INSTALLATION
PHOTO: BRIAN MCKENNA

Dans les années 1950, le géologue américain Manley Natland a conçu un dispositif pour séparer le pétrole des sables bitumineux en provoquant des explosions nucléaires souterraines. Bien que cette technique n’ait jamais été utilisée, elle témoigne de l’obsession et de l’avidité qui ont donné lieu à l’un des enjeux les plus controversés au Canada, touchant des gens de tous les milieux, de Barack Obama à Neil Young. L’installation sculpturale de Robyn Moody est composée de centaines de petits moteurs rotatifs; elle constitue la seconde œuvre d’une série qui provoque une réflexion pertinente et actuelle sur l’impact humain et environnemental de l’exploitation des sables bitumineux en Alberta.
DU 5 MAI AU 31 MAI
CENTRE PHI
LUNDI AU VENDREDI : 10 H – 18 H
SAMEDI : 12 H – 17 H
GRATUIT

BLUR ROUGE – INSTALLATION CARMIN
MANUEL CHANTRE (QC-CA)

INSTALLATION AUDIOVISUELLE
PHOTO: MANUEL CHANTRE

Avec Blur Rouge – Installation Carmin, Manuel Chantre va au-delà des qualités esthétiques et formelles de la lumière et du son et creuse, tel un archéologue, dans les valeurs narratives des matériaux. Pour cette itération, qui fait partie d’une série d’installations et de performances du même nom, Blur Rouge invite le public à pénétrer un monde d’émotions, de sons alternant avec la lumière, par un amalgame de technologie de pointe et de techniques de poterie vieilles de six milles ans. C’est cette combinaison et la conscience que l’avenir repose sur le passé qui créent une vive réaction chez le spectateur. À la fois familière et entièrement nouvelle, Blur Rouge – Installation Carmin est une expérience multisensorielle qui vous habitera bien longtemps après qu’elle soit terminée.
DU 16 MAI AU 20 JUIN
MAISON DE LA CULTURE AHUNTSIC-CARTIERVILLE
MARDI : 13 H – 20 H
MERCREDI, JEUDI : 13 H – 18 H
VENDREDI, SAMEDI : 13 H – 17 H
GRATUIT

DANS L’INTERVALLE
IVANOVSTOEVA (QC-CA/BG)

INSTALLATION VIDÉO
PHOTO: IVANOVSTOEVA

Le projet Dans l’intervalle, du duo formé de Dimo Ivanov et Sonia Stoeva, consiste en une installation vidéographique interactive composée de vingt écrans. Plusieurs séquences vidéo présentant des images d’eau jouent en boucle. Les plans projetés sont des abstractions de l’élément naturel fragmenté par les différentes prises de vue. Grâce à des détecteurs de mouvements, le spectateur peut, par ses déplacements autour de l’œuvre, agir sur les images projetées et créer un jeu d’ombre sur l’eau. Cette œuvre incite à la réflexion, à l’exploration et à la participation.
DU 10 MAI AU 15 JUIN
MAISON DE LA CULTURE DE CÔTE-DES-NEIGES
MARDI, MERCREDI : 13 H – 19 H
JEUDI, VENDREDI : 13 H – 18 H
SAMEDI, DIMANCHE : 13 H – 17 H
GRATUIT

Enhanced by Zemanta
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s