#ArtMTL #WPPMTL Pour un instant, fixer le monde sur l’image, World Press Photo Montréal 2016

Du mardi 30 août au dimanche 2 octobre, au Marché Bonsecours (350 Rue Saint Paul E, Montréal, QC H2Y 1H2) se tiendra la 11e édition montréalaise du plus prestigieux concours annuel de photographie professionnelle au monde, le World Press Photo @WorldPressPhoto.

Cette année, il y aura les 150 images lauréates de l’année, ainsi que quatre expositions complémentaires.

Nature, 3e prix – Histoires (photo 3) Christian Ziegler, Allemagne, pour le National Geographic Caméléon sous pression Un mâle dominant, d’un rare turquoise pour un caméléon panthère, affiche ses couleurs.
Nature, 3e prix – Histoires
Christian Ziegler, Allemagne, pour le National Geographic
Caméléon sous pression
Un mâle dominant, d’un rare turquoise pour un caméléon panthère, affiche ses couleurs.
Vie quotidienne, 1er prix – Photos uniques Kevin Frayer, Canada, pour Getty Images Dépendance de la Chine au charbon 26 novembre 2015. Des citoyens chinois traînent un triporteur dans un quartier à proximité d’une centrale électrique au charbon, dans le Shanxi, en Chine. Un historique de forte dépendance à la combustion du charbon comme source d’énergie fait de la Chine l’émetteur de près du tiers du dioxyde de carbone (CO2) émis dans sur la planète. Ce polluant toxique est largement cité par les scientifiques et les environnementalistes comme principale cause du réchauffement climatique.
Vie quotidienne, 1er prix – Photos uniques
Kevin Frayer, Canada, pour Getty Images
Dépendance de la Chine au charbon
26 novembre 2015. Des citoyens chinois traînent un triporteur dans un quartier à proximité d’une centrale électrique au charbon, dans le Shanxi, en Chine. Un historique de forte dépendance à la combustion du charbon comme source d’énergie fait de la Chine l’émetteur de près du tiers du dioxyde de carbone (CO2) émis dans sur la planète. Ce polluant toxique est largement cité par les scientifiques et les environnementalistes comme principale cause du réchauffement climatique.
Nature, 2e prix – Histoire (photo 2) Brent Stirton, Afrique du Sud, Getty Images pour National Geographic – Titre : Guerre de l’ivoire Michael Oryem, 29 ans, braconnait des éléphants pour le compte de la Lord’s Resistance Army (LRC), principalement en activité dans le parc national de Garamba en RDC. Il raconte avoir été mandaté par le chef de la LRC, Joseph Kony, pour amener l’ivoire au Darfour (Soudan) afin de procéder à un échange avec l’armée soudanaise. Oryem a fait défection de la LRA puis a mené les forces ougandaises jusqu’à une cache où il avait préalablement dissimulé de l’ivoire. Il transporte deux des six défenses qu’il avait camouflées.
Nature, 2e prix – Histoire
Brent Stirton, Afrique du Sud, Getty Images pour National Geographic – Titre : Guerre de l’ivoire
Michael Oryem, 29 ans, braconnait des éléphants pour le compte de la Lord’s Resistance Army (LRC), principalement en activité dans le parc national de Garamba en RDC. Il raconte avoir été mandaté par le chef de la LRC, Joseph Kony, pour amener l’ivoire au Darfour (Soudan) afin de procéder à un échange avec l’armée soudanaise. Oryem a fait défection de la LRA puis a mené les forces ougandaises jusqu’à une cache où il avait préalablement dissimulé de l’ivoire. Il transporte deux des six défenses qu’il avait camouflées.
Portrait, 2e prix – Photos uniques Matjaz Krivic, Slovénie Creuser le futur 20 novembre 2015. Arzsuma Tinado, 28 ans, dirige un groupe de huit mineurs à Djuga, mine d’or artisanale au nord-est du Burkina Faso. Environ 15 000 personnes travaillent dans les fosses piratées de cette région, parfois à peine plus larges que la taille d’un homme. Le prix de l’or ayant chuté, les mineurs ont commencé à creuser encore plus profond pour trouver le nécessaire à leur salaire journalier. Arzuma s’enfouit ainsi à plus de 20 mètres sous terre. La prospection dans ces conditions est éreintante, les mineurs respirant en permanence de la poussière. Les processus d’extraction de l’or les exposent ensuite à des émanations de mercure et de cyanure.
Portrait, 2e prix – Photos uniques
Matjaz Krivic, Slovénie
Creuser le futur
20 novembre 2015. Arzsuma Tinado, 28 ans, dirige un groupe de huit mineurs à Djuga, mine d’or artisanale au nord-est du Burkina Faso. Environ 15 000 personnes travaillent dans les fosses piratées de cette région, parfois à peine plus larges que la taille d’un homme. Le prix de l’or ayant chuté, les mineurs ont commencé à creuser encore plus profond pour trouver le nécessaire à leur salaire journalier. Arzuma s’enfouit ainsi à plus de 20 mètres sous terre. La prospection dans ces conditions est éreintante, les mineurs respirant en permanence de la poussière. Les processus d’extraction de l’or les exposent ensuite à des émanations de mercure et de cyanure.
Nature, 1er prix – Histoires (photo 3) Tim Laman, É.-U. Temps difficiles pour les orangs-outangs Orphelins, des bébés orangs-outangs sont en promenade depuis leurs cages de nuit jusqu’à une parcelle de forêt où ils pourront jouer durant la journée, dans une aire aménagée par la International Animal Rescue, à Ketapang (Indonésie).
Nature, 1er prix – Histoires (photo 3)
Tim Laman, É.-U.
Temps difficiles pour les orangs-outangs
Orphelins, des bébés orangs-outangs sont en promenade depuis leurs cages de nuit jusqu’à une parcelle de forêt où ils pourront jouer durant la journée, dans une aire aménagée par la International Animal Rescue, à Ketapang (Indonésie).
Nature, 3e prix – Photos uniques Sergio Tapiro, Mexique Les pouvoirs de la nature 13 décembre 2015. Éruption du volcan Colima, accompagnée d’averses rocailleuses, d’éclairs et de coulées de lave. Ce volcan, l’un des plus actifs du Mexique, avait connu une croissance d’activité dès juillet. Les orages volcaniques sont causés par la collision de fragments rocheux, de cendre et de particules de glace dans le panache volcanique, produisant des décharges statiques comparables à l’effet des particules de glace dans les nuages.
Nature, 3e prix – Photos uniques
Sergio Tapiro, Mexique
Les pouvoirs de la nature
13 décembre 2015. Éruption du volcan Colima, accompagnée d’averses rocailleuses, d’éclairs et de coulées de lave. Ce volcan, l’un des plus actifs du Mexique, avait connu une croissance d’activité dès juillet. Les orages volcaniques sont causés par la collision de fragments rocheux, de cendre et de particules de glace dans le panache volcanique, produisant des décharges statiques comparables à l’effet des particules de glace dans les nuages.
Nouvelles générales, 1er prix – Histoires Sergey Ponomarev, Russie, pour The New York Times Reportage sur la crise des réfugiés en Europe Des réfugiés arrivent par bateau près du village de Skala, à Lesbos (Grèce), le 16 novembre 2015.
Nouvelles générales, 1er prix – Histoires
Sergey Ponomarev, Russie, pour The New York Times
Reportage sur la crise des réfugiés en Europe
Des réfugiés arrivent par bateau près du village de Skala, à Lesbos (Grèce), le 16 novembre 2015.
Nature, 1er prix – Photos uniques Rohan Kelly, Australie, pour le Daily Telegraph Orage sur Bondi Beach 6 novembre 2015. Une imposante barrière de nuage en direction de Bondi Beach. Cette masse nuageuse faisait partie d'un front météorologique porteur d’orages violents. Les médias locaux font alors état de vents destructeurs, de grêlons de la taille de balles de golf et de fortes précipitations. Ces barrières nuageuses sont constituées de la rencontre entre un courant d'air frais descendant et un courant d'air chaud, plus sombre, matérialisé par des couches de nuages peu épaisses.
Nature, 1er prix – Photos uniques
Rohan Kelly, Australie, pour le Daily Telegraph
Orage sur Bondi Beach
6 novembre 2015. Une imposante barrière de nuage en direction de Bondi Beach. Cette masse nuageuse faisait partie d’un front météorologique porteur d’orages violents. Les médias locaux font alors état de vents destructeurs, de grêlons de la taille de balles de golf et de fortes précipitations. Ces barrières nuageuses sont constituées de la rencontre entre un courant d’air frais descendant et un courant d’air chaud, plus sombre, matérialisé par des couches de nuages peu épaisses.
Sport, 3e prix – Photos uniques Jonas Lindkvist, Suède, pour Dagens Nyheter Neptun Synchro 13 décembre 2015. Des membres de la section de nage synchronisée du Neptun club, en position du voilier, à l’occasion de la Sainte-Lucie, quelques jours avant Noël. La nage synchronisée exige des aptitudes pointues, de la force, de la souplesse, un contrôle du souffle, un sens artistique et un synchronisme précis. Plus de 100 personnes, de 4 à 65 ans, pratiquent la nage synchronisée au Neptun.
Sport, 3e prix – Photos uniques
Jonas Lindkvist, Suède, pour Dagens Nyheter
Neptun Synchro
13 décembre 2015. Des membres de la section de nage synchronisée du Neptun club, en position du voilier, à l’occasion de la Sainte-Lucie, quelques jours avant Noël. La nage synchronisée exige des aptitudes pointues, de la force, de la souplesse, un contrôle du souffle, un sens artistique et un synchronisme précis. Plus de 100 personnes, de 4 à 65 ans, pratiquent la nage synchronisée au Neptun.
Nouvelles générales, 3e prix - Histoires Daniel Berehulak, Australie, pour The New York Times Suites d’un séisme 9 mai 2015, Népal. Des villageois népalais observent un hélicoptère cueillir une équipe médicale venue à leur secours depuis une zone d’atterrissage de fortune aménagée dans le village de Gumda.
Nouvelles générales, 3e prix – Histoires
Daniel Berehulak, Australie, pour The New York Times
Suites d’un séisme
9 mai 2015, Népal. Des villageois népalais observent un hélicoptère cueillir une équipe médicale venue à leur secours depuis une zone d’atterrissage de fortune aménagée dans le village de Gumda.
Nature, 2e prix – Photos uniques Anuar Patjane Floriuk, Mexique Murmures aux baleines 28 janvier 2015. Une baleine à bosse et son nouveau-né nagent près de Roca Partida, petite île de l’archipel de Revillagigedo, au large de la côte Pacifique du Mexique. Durant la saison des amours, les eaux de l’île abritent la plus importante population de baleines à bosse, étant ainsi une destination prisée pour la plongée sous-marine. Ces îles volcaniques sont inhabitées, hormis une légère présence navale. Elles ont été déclarées réserve de la biosphère en 1994 et sont à l’étude pour devenir site du patrimoine naturel de l’UNESCO.
Nature, 2e prix – Photos uniques
Anuar Patjane Floriuk, Mexique
Murmures aux baleines
28 janvier 2015. Une baleine à bosse et son nouveau-né nagent près de Roca Partida, petite île de l’archipel de Revillagigedo, au large de la côte Pacifique du Mexique. Durant la saison des amours, les eaux de l’île abritent la plus importante population de baleines à bosse, étant ainsi une destination prisée pour la plongée sous-marine. Ces îles volcaniques sont inhabitées, hormis une légère présence navale. Elles ont été déclarées réserve de la biosphère en 1994 et sont à l’étude pour devenir site du patrimoine naturel de l’UNESCO.
Nouvelles d’actualité, 2e prix – Photos uniques Corentin Fohlen, France Manifestation à Paris contre le terrorisme, 11 janvier, France 11 janvier 2015. Les citoyens démontrent leur solidarité pour les victimes des attaques terroristes, apportent leur voix pour soutenir la liberté d’expression, à la fin d’un rassemblement à la place de la Nation, à Paris. Des marches républicaines ont lieu dans tout le pays à la suite des attentats islamistes dans les bureaux du magazine satirique Charlie Hebdo et une succession d’attaques autour de Paris, causant 16 décès, y compris trois des assaillants. Les officiels du gouvernement français estiment alors qu’entre 1,2 et 1,6 million de personnes ont participé à ce rassemblement, le plus important de la capitale depuis sa libération des Allemands à la fin de la Deuxième Guerre mondiale.
Nouvelles d’actualité, 2e prix – Photos uniques
Corentin Fohlen, France
Manifestation à Paris contre le terrorisme, 11 janvier, France
11 janvier 2015. Les citoyens démontrent leur solidarité pour les victimes des attaques terroristes, apportent leur voix pour soutenir la liberté d’expression, à la fin d’un rassemblement à la place de la Nation, à Paris. Des marches républicaines ont lieu dans tout le pays à la suite des attentats islamistes dans les bureaux du magazine satirique Charlie Hebdo et une succession d’attaques autour de Paris, causant 16 décès, y compris trois des assaillants. Les officiels du gouvernement français estiment alors qu’entre 1,2 et 1,6 million de personnes ont participé à ce rassemblement, le plus important de la capitale depuis sa libération des Allemands à la fin de la Deuxième Guerre mondiale.
Prix Photo de l’année 2015 – World Press Photo Warren Richardson, Australie Espoir d’une nouvelle vie, 28 août, Frontière serbo-hongroise. 28 août 2015. Un bébé est remis à travers des fils barbelés à un réfugié syrien parvenu à traverser la frontière séparant la Serbie de la Hongrie, près de Röszke. La Hongrie durcissait sa position à l’égard des réfugiés tentant d’entrer dans leur pays. Dès juillet, ce pays avait amorcé l’implantation d’une clôture de quatre mètres longeant sa frontière avec la Serbie, scellant ainsi le pays, à l’exception de ses routes officielles. Les réfugiés ont tenté plusieurs moyens de passer avant la finalisation de la clôture, le 14 septembre. Durant cette nuit-là, le groupe avait passé quatre heures, dissimulé dans un verger, tentant d’éviter les barrages policiers et le poivre de Cayenne, tout en essayant de se frayer un chemin.
Prix Photo de l’année 2015 – World Press Photo
Warren Richardson, Australie
Espoir d’une nouvelle vie, 28 août, Frontière serbo-hongroise.
28 août 2015. Un bébé est remis à travers des fils barbelés à un réfugié syrien parvenu à traverser la frontière séparant la Serbie de la Hongrie, près de Röszke. La Hongrie durcissait sa position à l’égard des réfugiés tentant d’entrer dans leur pays. Dès juillet, ce pays avait amorcé l’implantation d’une clôture de quatre mètres longeant sa frontière avec la Serbie, scellant ainsi le pays, à l’exception de ses routes officielles. Les réfugiés ont tenté plusieurs moyens de passer avant la finalisation de la clôture, le 14 septembre. Durant cette nuit-là, le groupe avait passé quatre heures, dissimulé dans un verger, tentant d’éviter les barrages policiers et le poivre de Cayenne, tout en essayant de se frayer un chemin.

Ainsi, la 11e édition du World Press Photo Montréal @WPPMTLproposera dans l’Espace Mezzanine, “Regards, d’Oxfam-Québec @OxfamQuebec” qui pour une quatrième année traite des inégalités sociales et économiques internationales. La mouture 2016 abordera la problématique et les répercussions des paradis fiscaux dans l’écosystème économique mondial, en lien avec sa campagne « À la recherche des milliards perdus ». Pour sa part, ICI RDI invitera le public à découvrir le travail sur le terrain de ses correspondants à l’étranger. Dans la salle de projection de l’Espace Mezzanine, le Festival du nouveau cinéma @nouveaucinema proposera des courts métrages issus de ses Cartes blanches.

FNC2015, un festival de film, un esprit de la convivialité, de la fête, du plaisir du cinéma

« La mise en place d’un plan d’austérité par notre gouvernement provincial n’aura pas rendu facile la mise en place de cette 44e édition » : Nicolas Girard Deltruc, DG FNC.

La prémisse est lancée, mais grâce au travail acharné de toute l’équipe, le Festival du Nouveau Cinéma @nouveaucinema 2015 est aussi riche en échanges, en rencontre et en partage de la passion du 7e art.

Continue reading “FNC2015, un festival de film, un esprit de la convivialité, de la fête, du plaisir du cinéma”

#ArtMTL #FNC2014 Les 9 films du Festival du @NouveauCinema qui vous permettent de voyager sans se déplacer.

1503819_740275626008831_2734777546011370756_n

Ainsi, du mercredi 8 octobre au dimanche 19 octobre, le FNC vous propose près de 400 films et événements. Pendant ces 11 jours de festivités, vous pouvez voyager avec des films du Québec au Japon, en passant par l’Océan Atlantique.

Voici une sélection de 9 stops à voir absolument.

TRANSATLANTIQUE
Félix Dufour-Laperrière
2014, Canada, 71 min, V.O. – Sans dialogue

Trente jours en mer pour observer les flots atlantiques, leur densité changeante et leur déploiement infini. Trente jours pour partager le quotidien de l’équipage d’un cargo et tâcher de capter un peu de la substance de ce réel maritime capricieux. Transatlantique est un essai documentaire qui s’offre comme une prière, avec ce que cela suppose de langueur et de mystère. Un film comme un espoir étrange et secret, suivant le regard des marins et essayant de deviner quels désirs et quelles puissances s’y épuisent. Le rituel des jours et des nuits, des travaux et repas, y trace, plutôt qu’une chronique industrielle, le périple intime, subjectif et souvent silencieux des hommes à bord, personnages en huis clos au milieu de l’infini. La machinerie gronde, les vagues battent la proue, la coque craque et grince sous la tempête. L’immensité s’ouvre et s’agite entre les deux rives de l’océan. Officiers et matelots s’affairent, s’amusent, s’inquiètent. Rêvent aussi. Le navire se révèle alors comme métaphore et microcosme : une île humaine au coeur d’un grand ailleurs. – Félix Dufour-Laperrière

INCOMPRESA
Asia Argento
2014, Italie, France, 103 min, V.O. Italienne, Française, S.T. anglais

Incompresa c’est l’innocence libertaire d’une jeunesse qui frappe un mur. C’est le cri d’une génération qui force l’attention. Dix ans après The Heart Is Deceitful above all Things, c’est surtout le très attendu retour d’Asia Argento (Scarlet Diva) derrière la caméra. Ici, l’icône italienne de la rébellion ose tout, sans retenue aucune, se foutant des règles et des normes. Elle signe un film freestyle à l’esprit punk sur une gamine (magistrale Giulia Salerno) de neuf ans qui affronte le chaos du monde.  – Julien Fonfrède

LE ROI ET L’OISEAU
Paul Grimault
1980, France, 87 min, V.O. Française, S.T. anglais

Pour le roi Charles Cinq et Trois font Huit et Huit font Seize, aucun doute n’est permis. Sa femme sera la jolie petite bergère ou ne sera pas. Mais la jolie donzelle est éprise d’un charmant ramoneur de rien du tout avec qui elle décide de s’enfuir, se réfugiant notamment en haut de la plus haute tour du palais du royaume de Takicardie. Poursuivi, le mignon petit couple au coeur à la bonne place pourra tout de même compter sur l’aide de l’Oiseau, insolent et amusant volatile que la tyrannie du roi n’impressionne pas. – Helen Faradji

A GIRL WALKS HOME ALONE AT NIGHT
Ana Lily Amirpour
2014, États-Unis, 107 min, V.O. Persane, S.T. anglais

À Bad City, ville perdue entre l’Iran et les États-Unis, la nuit, rôde une femme mystérieuse vêtue d’un hijab qui lui arrive aux pieds, ne laissant apparaître que son visage, pâle et inquiétant. Sa fantomatique présence tient pourtant tête aux plus dangereux des caïds : c’est un vampire. Tout à la fois western urbain, vrai film de vampire, satire féministe et romance mélancolique, A Girl Walks Home Alone at Night mélange les genres avec virtuosité et fantaisie. Film pop, porté par une énergie punk, Ana Lily Amirpour y prend un malin plaisir à venger les femmes iraniennes prisonnières d’une société machiste en livrant les vils personnages masculins aux crocs de son vampire.  – Laurence Reymond

LUIGI SERAFINI, GRAND RECTUM DE L’UNIVERSITÉ DE FOULOSOPHIE
François Gourd, Mélanie Ladouceur
2013, Québec/Canada, 59 min ,V.O. Française, S.T. anglais

Il s’agit, sans l’ombre d’un doute, de l’oeuvre la plus anticonformiste rédigée par un écrivain, à ce jour. Le Codex Seraphinianus laisse perplexe, tant ses écrits demeurent indéchiffrables et ses mystères impénétrables. Depuis sa publication en 1981, ce chef-d’oeuvre surréaliste provoque des maux de tête à tous ceux qui tentent en vain de décrypter ses textes. I l faut préciser que son créateur, l’illuminé Luigi Serafini, s’est servi de son bouquin pour concevoir son propre langage, dont chacun des signes n’a rien en commun avec les lettres de l’alphabet ou avec une calligraphie quelconque. – Stéphane Defoy

THE TRIBE
Myroslav Slaboshpytskiy
2014, Ukraine, 130 min, V.O. Langue des signes

Sergey échoue dans un pensionnat spécialisé pour accueillir des sourds-muets. Souffrant lui-même de ce handicap, il est confronté, dès son arrivée, à un groupe de jeunes qui ont pris le contrôle des lieux. Proposition radicale et accablante, The Tribe relève le défi monumental de raconter une histoire cohérente alors que tous les personnages s’expriment dans la langue des signes… Acte de cinéma complètement fou, ce film choc fera le régal des cinéphiles à la recherche de propositions nouvelles. – Stéphane Defoy

SHE’S LOST CONTROL
Anja Marquardt
2014, États-Unis, 90 min, V.O. Anglaise

Célibataire, New-yorkaise, rêvant de pouvoir s’acheter un appartement qui ne serait pas que fonctionnel et d’avoir éventuellement un enfant un jour, Ronah mène pourtant une existence qui n’a rien de conventionnel. Étudiante en maîtrise de psychologie comportementale, sans grand contact avec le monde extérieur, elle travaille comme assistante sexuelle, aidant différents patients, selon les tempéraments et problèmes de chacun, à apprivoiser l’idée même d’intimité et surmonter leur handicap affectif. Calme, patiente et dévouée, elle se voit forcée de se remettre en question lorsqu’elle rencontre Johnny, un infirmier particulièrement sauvage. – Helen Faradji

FELIX ET MEIRA
Maxime Giroux
2014, Canada, 105 min, V.O. Française, Anglaise, Yiddish, S.T. anglais

Rien ne les prédisposait à se rencontrer, si ce n’est d’habiter le même quartier montréalais. Pourtant Félix, un héritier québécois francophone aussi excentrique que désabusé, et Meira, une jeune mère et épouse juive hassidique qui remet en question les lois régissant sa vie, ne peuvent plus se passer l’un de l’autre. – Marie-Hélène Mello

MÉTAMORPHOSES
Christophe Honoré
2014, France, 102 min, V.O. Française, S.T. anglais

Un camion se stationne dans une cour d’école. Personne ne descend. Piquée par la curiosité, une écolière qui se prénomme Europe s’approche du véhicule. Pour ce neuvième long métrage, Christophe Honoré (La belle personne, Les chansons d’amour) délaisse le film musical pour s’attaquer aux mythes et légendes grecs. Il adapte librement les textes du poète Ovide qui relatent les rapprochements entre les dieux et les mortels. Divisée en trois épisodes distincts, cette oeuvre aux accents hédonistes épouse la forme de contes fantastiques où transmutations et mauvais sorts jetés aux simples mortels constituent l’essence de l’intrigue. – Stéphane Defoy

#ModeMTL le Festival du @NouveauCinema, le @BureauModeMtl et @ASVOF vous conviez à un parcours Mode & Cinéma

Ce vendredi 18 octobre, présenté par le Festival du nouveau cinéma en collaboration avec le Bureau de la mode de Montréal, Diane Pernet vous conviez à un parcours Mode & Cinéma.

Parcours Mode et Cinema Flyer FNC_vf

À 19h00, à l’Excentris, ASVOFF présentera une sélection viscérale, introspective, éloquente et remplie d’action. Choisies par la fondatrice Diane Pernet parmi les 500 films soumis en provenance de 54 pays, les œuvres présentées cette année témoignent d’un tournant pour le film de mode en matière de visibilité et de rayonnement international.

Continue reading “#ModeMTL le Festival du @NouveauCinema, le @BureauModeMtl et @ASVOF vous conviez à un parcours Mode & Cinéma”

#ArtMTL 9 films à voir à la 42e édition du Festival du @NouveauCinema #FNC2013

273 films (146 longs métrages et 124 courts métrages) en provenance de 47 pays – dont 39 premières mondiales, 33 premières nord-américaines et 47 premières canadiennes. Ce sont les impressionnants chiffres de la 42e édition du Festival du nouveau cinéma qui se déroulera à Montréal du 9 au 20 octobre.

MONTRÉAL EVENT-FNC2013

Comme d’habitude, voici notre sélection de 9 films à voir de cette édition.

Continue reading “#ArtMTL 9 films à voir à la 42e édition du Festival du @NouveauCinema #FNC2013”