#ArtMTL Un fascinant plongeon dans l’univers de Wim Delvoye

Du mercredi 30 novembre 2016 au dimanche 19 mars 2017, des œuvres de Wim Delvoye seront présentées à DHC/ART @DHCART (451 Rue Saint Jean, Montréal, QC H2Y 2R5) qui soulignent la stratégie singulière de l’artiste. Celle qui consiste à employer la fusion et la torsion pour créer un nouveau contexte et offrir une nouvelle signification à une variété d’objets, de symboles et d’icônes.

Depuis la fin des années 1980, l’artiste belge Wim Delvoye suscite la controverse et met au défi le statu quo du monde de l’art par sa pratique multidisciplinaire qui comprend la sculpture, le dessin, la photographie, l’installation et la vidéo. Le public montréalais a été initié à son œuvre lors de la présentation de Cloaca N° 5 à la Galerie de l’UQAM en 2009. Issue d’une série, cette machine-sculpture audacieuse reproduisait le système digestif humain par lequel la nourriture est traitée et transformée en matière fécale. Cette œuvre de Delvoye offrait un aperçu du regard critique qu’il pose sur notre société de consommation intensément capitaliste. À DHC/ART, une présentation majeure de ses sculptures, vidéos et dessins récents nous plongera encore davantage dans son étude d’une gamme de sujets connexes, entre autres le branding, la notion de classe, l’économie, la technologie et la mondialisation.

Untitled, 2010 hand carved car tyre 71 x 14 cm
Untitled, 2010 hand carved car tyre 71 x 14 cm

Dans la série Car Tyre (2011), le modeste pneu en caoutchouc est élevé au statut d’objet d’art précieux au moment où sa surface utilitaire se couvre de dessins ornementaux minutieusement ciselés à la main.

Twisted Dump Truck (scale model), 2011   chemically nickeled, laser-cut stainless steel with glass pearl finish  200 x 70 x 80 cm
Twisted Dump Truck (scale model), 2011 chemically nickeled, laser-cut stainless steel with glass pearl finish 200 x 70 x 80 cm

Twisted Dump Truck (2011) est un camion à benne en acier inoxydable sur lequel des motifs gothiques complexes ont été découpés au laser; la torsion de la carrosserie du camion contribue à déstabiliser encore plus notre lecture de son unité sémantique et physique.

La Peche (clockwise), 2011  nickeled bronze  27 x 24 x 59 cm
La Peche (clockwise), 2011 nickeled bronze 27 x 24 x 59 cm

Des œuvres sculpturales réalisées à partir de statues néo-gothiques oubliées, comme La Pêche clockwise (2011) et La Pêche counterclockwise (2011), sont également reformées et déformées en somptueuses tornades de bronze nickelé conçues pour ébranler les idées reçues et élargir les interprétations.

Art Farm, 2003 - 2010  live tattooed pigs Yang Zhen (Beijing)
Art Farm, 2003 – 2010 live tattooed pigs Yang Zhen (Beijing)

DHC/ART présentera également une sélection des célèbres tatouages sur peau de cochon de Delvoye. Ce projet, qui a soulevé un tollé chez les activistes de la cause animale, amalgame finement les bases prétentieuses de la collection d’œuvres d’art, l’humble rang du cochon et la notoriété du tatouage pour déclencher un questionnement sur les notions de classe, de valeur et d’artisanat.

En plongeant dans l’univers de Delvoye, des relations binaires comme sacrées/profane, valeur/utilité, culture majeures/mineures, et traditionnelles/moderne commencent à se profiler. Plutôt que de s’en tenir à la polémique, l’œuvre de Delvoye suggère un réseau de significations, où des idées contradictoires peuvent cohabiter dans une sorte d’harmonie exquise ou dans ce qu’il qualifie lui-même de «juste émulsion». La chimie conceptuelle, le sens de l’humour, les juxtapositions esthétiques et la présence physique émouvante qui caractérisent la pratique de Wim Delvoye livrent une critique intelligente, capable de provoquer une réflexion approfondie sur nos liens avec la panoplie de systèmes, de hiérarchies et de discours qui façonnent et influencent notre condition contemporaine.

Advertisements

#ArtMTL #BNLMTL2016 Événement international majeur en art contemporain, BNLMTL 2016, Le Grand Balcon

Du mercredi 19 octobre 2016 au dimanche 15 janvier 2017, Le Grand Balcon, édition 2016 de La Biennale de Montréal (BNLMTL 2016) @bnlmtl, fera de Montréal un rendez-vous international de l’art contemporain durant 75 jours avec 55 artistes et collectifs (dont 10 canadiens et 8 québécois), 35 nouvelles productions, 23 pays, 22 sites, 10 coproductions internationales et 4 publications.

Coproducteur de l’événement, le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) @macmtl demeure le centre névralgique de cette exposition multisite qui se déploiera également dans plusieurs lieux partenaires, tels que le Musée des beaux-arts de Montréal @mbamtl ; le Livart, nouvel espace culturel @lelivart1 ; la Société des arts technologiques [SAT] @SATmontreal ; La Chapelle Scènes Contemporaines @la_chapelle ; la Galerie de l’UQAM @GaleriedelUQAM; Dazibao @dazibaomtl ; OPTICA, un centre d’art contemporain ; le Manège militaire de Cathcart ; Studio 303 @Studio303 et La Station, centre intergénérationnel de l’Île des Sœurs.

Les publics de tous âges pourront y découvrir une sélection impressionnante d’œuvres et de médias – cinéma, opéra, vidéo, peinture, sculpture, photographie, installation, performance et divers nouveaux médias.

BNLMTL 2016 Le Grand Balcon témoigne d’une approche matérialiste et sensualiste, nous invitant à mettre en scène la recherche des plaisirs sensuels – à appeler le plaisir à jouer une fois de plus un rôle déterminant dans la vie quotidienne et la prise de décision politique. Misant sur le potentiel libérateur de l’art, Le Grand Balcon nous invite à réexaminer l’(im)possibilité d’une émancipation par le plaisir – et son urgence.

Les œuvres de 55 artistes et collectives de 23 pays seront présentées :

Haig Aivazian
Haig Aivazian

Haig Aivazian (Liban) ;

Njideka Akunyili Crosby
Njideka Akunyili Crosby

Njideka Akunyili Crosby (Nigéria / États-Unis) ;

Hüseyin Bahri Alptekin
Hüseyin Bahri Alptekin

Hüseyin Bahri Alptekin (Turquie) ;

Knut Åsdam
Knut Åsdam

Knut Åsdam (Norvège) ;

Eric Baudelaire
Eric Baudelaire

Eric Baudelaire (France) ;

Thomas Bayrle
Thomas Bayrle

Thomas Bayrle (Allemagne) ;

Nadia Belerique
Nadia Belerique

Nadia Belerique (Canada) ;

Valérie Blass
Valérie Blass

Valérie Blass (Canada) ;

Michael Blum
Michael Blum

Michael Blum (Israël / Allemagne / France / Canada) ;

Shannon Bool
Shannon Bool

Shannon Bool (Canada / Allemagne) ;

Dineo Seshee Bopape
Dineo Seshee Bopape

Dineo Seshee Bopape (Afrique du Sud) ;

Elaine Cameron-Weir
Elaine Cameron-Weir

Elaine Cameron-Weir (Canada / ÉtatsUnis) ;

Chris Curreri
Chris Curreri

Chris Curreri (Canada) ;

Moyra Davey
Moyra Davey

Moyra Davey (Canada / États-Unis) ;

Nicole Eisenman
Nicole Eisenman

Nicole Eisenman (États-Unis) ;

Em’kal Eyongakpa
Em’kal Eyongakpa

Em’kal Eyongakpa (Cameroun / Pays-Bas) ;

Geoffrey Farmer
Geoffrey Farmer

Geoffrey Farmer (Canada) ;

Isa Genzken
Isa Genzken

Isa Genzken (Allemagne) ;

Liao Guohe
Liao Guohe

Liao Guohe (Inde / Chine) ;

Lena Henke
Lena Henke

Lena Henke (Allemagne) ;

Judith Hopf
Judith Hopf

Judith Hopf (Allemagne) ;

Anne Imhof
Anne Imhof

Anne Imhof (Allemagne) ; IMPURE FICTION (Allemagne) ;

Luis Jacob
Luis Jacob

Luis Jacob (Pérou / Canada) ;

Myriam Jacob-Allard
Myriam Jacob-Allard

Myriam Jacob-Allard (Canada) ;

Brian Jungen
Brian Jungen

Brian Jungen (Canada) ;

Janice Kerbel
Janice Kerbel

Janice Kerbel (Canada / Royaume-Uni) ;

Hassan Khan
Hassan Khan

Hassan Khan (Égypte) ;

Meiro Koizumi
Meiro Koizumi

Meiro Koizumi (Japon) ;

David Lamelas
David Lamelas

David Lamelas (Argentine, ÉtatsUnis, Allemagne) ;

Zac Langdon-Pole
Zac Langdon-Pole

Zac Langdon-Pole (Nouvelle-Zélande / Allemagne) ; Tanya Lukin Linklater (États-Unis / Canada) ;

Kerry James Marshall
Kerry James Marshall

Kerry James Marshall (États-Unis) ;

Corey McCorkle
Corey McCorkle

Corey McCorkle (États-Unis) ;

Nathalie Melikian
Nathalie Melikian

Nathalie Melikian (Canada / Suède) ; Luzie Meyer (Allemagne) ;

Joe Namy
Joe Namy

Joe Namy (États-Unis / Liban) ;

Shahryar Nashat
Shahryar Nashat

Shahryar Nashat (Suisse / Allemagne) ;

Cady Noland
Cady Noland

Cady Noland (États-Unis) ;

Camille Norment
Camille Norment

Camille Norment (ÉtatsUnis / Norvège) ;

Celia Perrin Sidarous
Celia Perrin Sidarous

Celia Perrin Sidarous (Canada) ;

Jacob Wren
Jacob Wren

PME-ART / Jacob Wren (Canada) ;

Marina Rosenfeld
Marina Rosenfeld

Marina Rosenfeld (États-Unis) ;

Cameron Rowland
Cameron Rowland

Cameron Rowland (États-Unis) ;

Ben Schumacher
Ben Schumacher

Ben Schumacher (Canada / États-Unis) ;

Walter Scott
Walter Scott

Walter Scott (Canada) ;

Benjamin Seror
Benjamin Seror

Benjamin Seror (France / Belgique) ;

Frances Stark
Frances Stark

Frances Stark (ÉtatsUnis) ; Thirteen Black Cats (États-Unis) ;

Luke Willis Thompson
Luke Willis Thompson

Luke Willis Thompson (NouvelleZélande / Royaume-Uni) ;

David Gheron Tretiakoff
David Gheron Tretiakoff

David Gheron Tretiakoff (France / Belgique) ;

Luc Tuymans
Luc Tuymans

Luc Tuymans (Belgique) ; Ludwig Mies van der Rohe (Allemagne) ;

Haegue Yang
Haegue Yang

Haegue Yang (Allemagne / Corée du Sud) ;

Xu Zhen
Xu Zhen

Xu Zhen (Produced by MadeInCompany) (Chine).

#ArtMTL Patrimoines et néoclassicisme 2.0

Et bien, la rentrée culturelle est bien entamée. Cette semaine, nous aurons droit à 47 vernissages à Montréal!

Parmi cet éventail de créativités. Nous députons cette rentrée avec un vernissage de Yann Pocreau et de Lieven Meyer à la Galerie de l’UQAM @galeriedeluqam (1400, rue Berri, Pavillon Judith-Jasmin, Local J-R 120 Montréal, Québec).

Jusqu’à samedi 8 octobre:

Patrimoines de Yann Pocreau

Fruit d’un travail effectué en résidence à la Galerie, l’exposition PATRIMOINES s’inscrit dans le contexte de la construction du nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) en lieu et place de l’Hôpital Saint-Luc. En résulte un projet où dialoguent patrimoine matériel et immatériel, œuvres et objets, récits et artéfacts. Il ouvre les questions de l’art et de la santé, de la mémoire, de la lumière et de leurs impacts sur le bien-être.

Yann Pocreau, image from the slideshow Mémoires, 2016

S’il est ici question d’architecture hospitalière, le projet cible surtout notre attachement, même paradoxal, à ces lieux qui ont marqué notre existence, soit notre rapport à la naissance, à la santé, à la mort, et surtout à ces amis et parents que le cœur nous impose d’accompagner un jour ou l’autre, sinon d’un jour à l’autre.


Away from Keyboard de Lieven Meyer

Dans AWAY FROM KEYBOARD, Lieven Meyer présente une installation vidéo explorant les nouvelles configurations de l’esthétique classique dans la culture numérique contemporaine. AWAY FROM KEYBOARD questionne notre rapport aux idéaux, entre la matérialité de la sculpture et l’évanescence des identités développées en ligne.

Lieven Meyer, Away From Keyboard, 2016, still from the video installation

Au sein de la plateforme Second Life, l’expression « Away From Keyboard » (AFK) marque l’absence de l’utilisateur du clavier alors qu’il demeure encore incarné dans le monde virtuel à l’aide de son avatar. L’exposition cherche ainsi à explorer ce phénomène bipolaire, entre présence et absence, entre conditions matérielles et immatérielles.